Clemence-lartisane_Fondatrice.jpg

l'artisane

Pour Clémence, fondatrice de la marque l’Artisane, tout démarre en 2017 lorsqu’elle réalise que les cosmétiques dits «Made In France» sont très rarement composés d’ingrédients Français.

Amoureuse du savoir-faire français, elle décide de rendre le monde de la cosmétique plus authentique, transparent et local en travaillant avec des producteurs et cultivateurs aux quatre coins de l’hexagone.
Elle décide d’installer son propre Laboratoire de recherche cosmétique dans l’ancienne ferme agricole de ses grands parents située dans le Loiret pour y travailler en famille de façon artisanale.
 
Allez, on fait une Ola pour cette marque très engagée !
endro-laboratoire.jpeg

Des formules saines et minimalistes 

Leurs produits cosmétiques sont réalisés à partir de peu d'ingrédients, tous naturels, de qualités et compréhensibles. Ni plus ni moins que ce qu’il faut !

Par exemple, pour leurs déodorants : on oublie tous les agents controversés tels que les sels d’aluminium (contenus dans les antitranspirants notamment), l’alcool, les conservateurs et dérivés d’huile de palme. Seuls 4 ingrédients suffisent.

Zoom également sur leurs dentifrices : fini le dioxyde de titane, le fluor, les conservateurs (qui peuvent être des perturbateurs endocriniens), les colorants ou encore les produits moussants sulfatés dérivés d’huile de palme.
ENDRO-COULISSE.jpeg

Une production locale et solidaire 

Tous les produits Endro sont fabriqués dans leur propre laboratoire en Bretagne à Lannion (22).
 
Formulation, production & logistique, service commercial et communication.... Tout est en interne, à l'exception de la partie "étiquetage" qui est réalisée par l'ESAT Émeraude I.d., une association basée également à Lannion qui a pour but de promouvoir les intérêts des travailleurs handicapés, leur insertion sociale et professionnelle. On valide à fond !
ENDRO-ENGAGEMENT.jpeg

La boucle est bouclée.

Fini le plastique, place au verre plus vert pour l'environnement.

 

Vous le savez, le verre peut être recyclé à l'infini mais Endro en a décidé autrement. Et si au lieu de le jeter, on lui donnait une seconde vie ? Voire même une troisième ?... et ainsi de suite.
 

Endro propose alors d'upcycler son joli bocal mais aussi de le retourner chez l'envoyeur ! En effet, une fois votre petit pot terminé, vous pouvez ramener votre contenant dans une boutique partenaire de la marque pratiquant la consigne. Ensuite, direction l'ESAT de Lannion pour être nettoyé/stérilisé et rechargé. La boucle est bouclée !

Petite-creme-mains-artisane-insta.jpeg
creme-visage-detox-artisane.jpeg
clemence-artisane-portrait.jpeg
creme-detox-visage-artisane-france.jpeg

À découvrir aussi sur @tousaleau